Irstea

PASI : Portail d'Accueil des Scientifiques d'Irstea

N° 3137 - Etat hydrique des tissus végétaux mesuré par IRM

Centre : Rennes -  Unité de recherche : OPAALE  -  Thème de recherche : SPEE
Responsable Irstea : Musse Maja
Domaine d'activité : Caractérisation des produits et des milieux complexes en agriculture, environnement, agroalimentaire et en traitement des effluents et des déchets
Discipline : Physique
Fichier descriptif


Résumé :
Les potentialités de la RMN et de l’IRM pour l’étude de la structure des végétaux sont reconnues comme étant très importantes. En effet ces méthodes peuvent être appliquées à l’étude du comportement des végétaux au stockage ou au cours de processus de transformation, mais aussi à l’étude de l’impact des conditions de cultures et de stress sur la structure des végétaux en cours de production. L’avantage de l’IRM est d’apporter une information spatialisée, de plus le couplage avec des mesures locales du spectre de relaxation permet d’accéder à une information sur la répartition de l’eau sub-cellulaire. Toutefois à ce jour aucune méthode quantitative appliquée aux végétaux permettant de mesurer la teneur en eau au sein d’un voxel et de quantifier la quantité d’eau à l’échelle intra-cellulaire n’a été proposée. En effet, une des difficultés réside dans le fait que l’influence de la teneur en eau sur les paramètres RMN n’est pas encore totalement expliquée en raison des phénomènes d’échange au sein de la cellule qui vont aussi agir sur les paramètres RMN et rajouter un mécanisme supplémentaire dans l’établissement de méthodes de mesure de l’état hydrique des tissus. Ainsi l’objectif de cette thèse est d’étudier simultanément l’effet de la teneur en eau et des échanges intracellulaires sur les paramètres de relaxation afin d’identifier les conditions optimales pour une mesure robuste et précise de la teneur en eau par IRM. Pour cela une double approche est proposée. D’une part sur le plan métrologique, le travail exploitera à la fois les temps de relaxation RMN mais aussi les coefficients de diffusion moléculaire, et d’autre part sur le plan expérimental, le travail associera des mesures IRM de différents tissus/fruits dont le contenu et le comportement de l’eau seront modifiés par différentes conditions de stress.