Irstea

PASI : Portail d'Accueil des Scientifiques d'Irstea

N° 3181 - Apport de la modélisation physique pour la cartographie de la biodiversité tropicale par imagerie satellite Sentinel-2

Centre : Montpellier -  Unité de recherche : TETIS  -  Thème de recherche : SYNERGIE
Responsable Irstea : Feret Jean-Baptiste
Domaine d'activité : Modélisation des dynamiques écologiques et sociales complexes
Disciplines : Physique, Ecologie forestière, Télédétection, géomatique, analyse spatiale
Fichier descriptif


Résumé :
Ce projet de thèse vise à évaluer le potentiel des données acquises par les satellites Sentinel-2 pour la cartographie de la biodiversité en milieux de forêts tropicales, notamment la distribution spatiale des communautés d’espèces. Le travail réalisé los de cette thèse s’appuiera sur un certain nombre d’outils et données disponibles : des données Sentinel-2 mises à disposition dans le cadre du pôle Théia et de la plateforme SEAS Guyane , une adaptation au cas multispectral d’une méthodologie permettant la cartographie de la biodiversité tropicale à partir de données d’imagerie hyperspectrale, une plateforme de simulation permettant de générer des données de télédétection à l’aide du modèle de transfert radiatif DART, et un jeu de données expérimentales issu d’une campagne couplée aéroportée/terrain réalisée en 2016 sur des sites expérimentaux documentes de Guyane Française. Cette campagne de terrain comprend des données hyperspectrales et LiDAR aéroportées, des acquisitions au LiDAR terrestre ainsi qu’une base de données de propriétés optiques de végétation et d’éléments forestiers. Au cours de cette thèse, un passage à l’échelle sera effectué depuis les données terrain vers les données aéroportées puis vers les données satellite en s’appuyant sur des données expérimentales et des données simulées issues de la modélisation du transfert radiatif en 3 dimensions. Cette mise à l’échelle permettra notamment de 1) continuer la validation la chaine de traitement pour la cartographie de la biodiversité à partir des données hyperspectrales en utilisant différents indicateurs de biodiversité, 2) participer à la finalisation d’une plateforme de simulation de données multispectrales et hyperspectrales basée sur le modèle de transfert radiatif DART, et 3) contribuer à la définition des variables essentielles de biodiversité mesurables par télédétection (satellite remote sensing essential biodiversity variables, SRS-EBV) dirigée par le Group on Earth Observations – Biodiversity Observation Network (GEO BON).